Un environnement de choix

La Fondation Vitae intervient pour offrir un milieu de vie plus chaleureux, agréable et confortable aux 750 personnes qui résident dans les quatre centres d’hébergement en soins de longue durée (CHSLD) de Sherbrooke.

Aménagement des milieux de vie

L’aménagement de jardins extérieurs a permis aux résidents en fauteuil roulant de pouvoir profiter de l’air frais dans un environnement fleuri et agréable.

L’ajout de foyers décoratifs contribue à créer un environnement plus chaleureux, comme si on était à la maison, dans les centres d’hébergement en soins de longue durée.


Il y a aussi les petits détails font une grande différence : l’ajout de cadres, par exemple, et plus récemment l’installation de foyers décoratifs rendent les lieux plus conviviaux. « Cela crée une ambiance plus chaleureuse », dit Danika Manseau, coordonnatrice des services hébergement pour les quatre installations sherbrookoises (Saint-Joseph, Saint-Vincent, Argyll et D’Youville) du CIUSSS de l’Estrie–CHUS. « En soirée, les gens s’assoient devant la télévision ou devant le foyer, comme à la maison. »

Pour avoir un aperçu plus large de l’aménagement des lieux, cliquez ici

Rêves d’aînés

Un autre beau projet soutenu par la Fondation Vitae : les Rêves d’aînés. Que ce soit pour visiter un proche ou renouer avec une activité qu’on adore, ce petit plaisir offert à un résident a d’énormes retombées. « On voit l’étincelle dans leurs yeux;  ils partagent leur histoire avec les autres résidents, ce qui crée beaucoup d’enthousiasme sur l’étage de soins », mentionne Danika Manseau.

Humanisation des soins et services

Du côté des soins, la Fondation Vitae a permis l’achat d’un appareil de radiographie à l’Hôpital et centre d’hébergement Argyll, ce qui évite de sortir les résidents pour les amener à l’hôpital, avec tout le stress que cela peut engendrer. Comme le relate Mme Manseau « C’est aussi une façon de personnaliser les soins : comme tout se passe au même endroit, les résidents connaissent les préposés qui les amènent au service de radiologie. C’est très rassurant pour eux ».

La Fondation Vitae a également été l’un des bailleurs de fonds du système de cloches d’appel silencieuses Vocera, qui a rendu les lieux beaucoup plus apaisants. « La nuit surtout, le bruit des cloches pouvait nuire au sommeil des résidents », rappelle Mme Manseau.

Des chariots fort appréciés

Autre réalité des CHSLD : chaque année, bien des proches et des familles accompagnent l’être cher dans ses derniers moments de vie. La Fondation contribue à un projet spécia l: des chariots de fin de vie, sur lesquels elle fournit café et autres boissons ainsi que de petites collations aux proches et aux familles pour leur éviter de devoir quitter la chambre. 

Une version de ce texte a été publiée préalablement dans La Tribune a l’occasion de la campagne annuelle de financement.

Pour faire un don


Retour à la liste